dimanche 4 octobre 2009

ADMIRER

il est étonnant de voir comment un individu, plein de talent, est capable de montrer des facettes tellement opposées de son art. Stanley Kubrick a su le faire avec maestria entre son si dur "Orange Mécanique" et le merveilleux "Barry Lyndon".Sous son aspect et ses images en demi-teintes, la beauté de ses paysages, la douceur  (et l'apparente soumission) de la Comtesse de Lyndon, le film développe une narration en voix off et finalement décrit la cruauté d'un individu cupide, volage, inconséquent jusquà... [Lire la suite]
Posté par Vents de SEL à 19:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,